CHAPITRE  19 EXERCICES DE MAINS DIFFICILES

 

 

Retour au plan
Retour au système d'enchère
Suite à Conventions offensives

 

 

1. Sud joue 4, après une ouverture de 1 par Est. E. : 3

 

Vous êtes Est. Prenez de l'as et retournez 10 : Lavinthal, i.e., signal de préférence "par en haut" pour un retour dans la plus haute des deux autres couleurs,, pour une deuxième coupe. Car il est clair que le 3 est un singleton.  

 

 RV42
654
RDV
742 

 

 

 

53
A72
A108742
V10

2. 6SA E. : 5 

    

V86
R75
AR10
ARD6 

 

 

 

R92
64
76432
984

 Vous êtes Est. Nord joue le 6. Jouez le 9, puisqu'il n'y a qu'une carte au-dessus du 9 chez Sud (règle de 11)

 
3. 3SA; E. : D

 

D84
R7
RDV
RV982 

 

 

AR7
A5
87432
d73

 

 La D  en Ouest représente une probabilité de 50% ; les carreaux casseront 3-2 à 68%. Donc, jouez sur les carreaux.

 

4. 6  ; Sud entame du  

Dd82       ARV      
AD
A753

 

ARV962
53
64
R62 

Où prendre la douzième levée ? 36% que les   cassent 3-3, 75% qu'une des deux impasses fonctionne. Donc, impasse. Mais en quoi ? En : même si elle rate, je défausserai un   sur le troisième , couperai le troisième   et réussirai si les   sont 3-3. donc 50 + (100 – 50)*36 = 68 % + (100 -86)*50% pour l’impasse carreau, si les trèfles ne sont pas 3-3, soit 68 + 7 = 75 %. Si l’on comprend les probabilités et l’ordre dans lequel il faut les jouer, on réussira ici 3 fois sur 4.

 

5. 4  par Est  ;  E. : V

V53
ARV2
A62
743

 

AR742
3
RD3
R852

Vous prenez du R. AR  . Les   sont 3-2, la D  n'est pas sortie... Ensuite ? Impasse à la D , car si elle rate, je peux encore espérer A  en Est, alors que si l'impasse   rate, le contrat chute (retour ) même si on constate plus tard que l’impasse à cœur réussissait..

i.e. : 50% + 50% de 50% = 75%, mais dans le bon ordre d’impasses..

 

6. 6 par Est; E. : 4

AR765
AD765
D93
-

 

32
Rd
RVd876
R53

Pris par l'A de Nord, qui retourne . Essayer d'abord pour une distribution 4-2 en , ce qui assure le contrat. Si la distribution n'est pas 4-2, essayer les . Le contrat sera réussi si les sont 3-3 ou 4-2. Si les  sont 5-1 et qu'on commence par là plutôt que  , on a besoin de 3-3 en   ; pour réussir le contrat.

 

 7. 6SA par Est; E. : D 

52
863
ARDVd6
82

 

R73
ADV
82
ARD75

Vers l'A    de Nord, qui retourne petit . Essayez en cascade : jouez pour 3-3 en . Si ça ne marche pas, videz les , puis impasse à . Le principe de la cascade : essayez d'abord une couleur dont le bon déroulement assure le contrat, mais dont l'échec permet une autre chance.

 

 8. 3SA par Sud ; E. : 3 ; tiré de André Trudelle, La Presse, 970714.

                                                                                                          8742
                                                                                                          Ad9
                                                                                                          752
                                                                                                          854

                                                                                                          A5
                                                                                                          RDV
                                                                                                          ADV4
                                                                                                          AD32

 

Il faut espérer d’abord que les piques cassent 4-3. Quelle impasse en mineure faire d’abord ? Celle qui est la plus fragile, trèfle. Parce que je devrai redonner la main, il convient de la redonner dans une couleur bien garnie, soit carreau. En fait, une deuxième raison m’oblige à  commencer par l’impasse trèfle. C’est la seule qui soit nécessaire. Je n’ai pas besoin que l’impasse à carreau fonctionne pour réussir mon contrat ;  la condition, c’est que les carreaux soient 3-3. Soit impasse vers D, puis A (pour l’occurrence infinitésimale mais réelle, que leur R soit sec), puis D. Ils encaisseront leurs trois piques. Je prends le retour et je joue Vet, si je mène une vie pure, mon treizième carreau sera maître. Même si les chances de réussite sont minces (50 %*36 % = 18 %), il faut en tirer toutes les ressources !

                                                                                                         

 

 9. 6 par Est ; E. : 9 

D2
R654
AR9876
2

 

ARVd5
A73
3
A974

 

Prendre en Est, pour préserver l'entrée en Ouest. A , x et défausse . Nord retourne  ; vers D, x coupé haut, enlever les atouts, R , maîtres (Une entame  ferait chuter). En somme, perdante sur perdante, sans quoi je pourrais perdre le contrôle de l’atout. Avantage additionnel, il serait trop risqué de jouer AR suivi d’une soupe dans la couleur, car un honneur pourrait être coupé.

 

10. 4  ; E. : R 

Ad97
652
RV
d87

 

DV842
AV9
Dd94
A

 

Sens de la main : établir les  pour une défausse . R pour A de Nord, qui retourne , pour 9 et d de Sud, suivi d'un retour pris de l'A , V pris de la D , d pour défausser le dernier de Ouest. Tempo!

 

11. 4 par Sud ; Votre entame : D 

 

R8
AD4 
ADV94
653 

 

DVd73
73
762
AV7    

 

 

Vous êtes Ouest. Sud prend de l'A, et fait l'impasse ratée à  (R chez Est, qui prend la D). Est joue 9, Sud le R  ... et vous ? Jouez le 7. Car si vous prenez tout de suite et retournez  (les enchères indiquent une bonne probabilité du R chez Est ; s’il ne l’a pas, le contrat est assuré), Sud prendra le retour , enlèvera les atouts, et défaussera son  perdant sur les  établis. Problème intéressant, croisement entre le concept de tempo et le coup de Bath.

 
12. 3SA ; E. : 2  par Est  

R93
Ad94
D73
R93

 

Vd54
RDV
AR64
V2

Que jouez-vous du mort ? R ! Parfaitement! même si Sud a entamé de Dxxxx, le jeu du R  ne change rien à rien. Ils feront toujours deux levées à . Sauf que vous assurez votre contrat dans le cas, sûrement aussi probable, où l'entame est de Axxx. Avez-vous bien remarqué vos cartes intermédiaires ? Vd9, ce n’est pas rien. Il n’y a que A et D au-dessus de vos cartes. Car alors, vous n'avez qu'à concéder un  ; tout de suite après, ce qui assure votre neuvième levée. En effet, s’ils jouent trèfle les premiers, ils nous assurent d’une levée à trèfle.

13. 3SA par Est ; Sud a surenchéri d'1  ; E. :     

DV4
RD865
963
AV

 

Rd3
743
AVd85
RD

Il est clair que Sud a l'A. jouer petit  vers le mort, revenir par , en faisant l'impasse ou non. Dans tous les cas, il y a 9 levées. Le point ici : ne pas revenir par les  ! Sud prendrait tout de suite le retour , rejouerait , et, reprenant la main à , établirait les   pour lui ou son partenaire, selon le plus long à .

14. 3SA par Est. Nord a annoncé 1 . E. : 7  

AV2
653
d763
A95

 

Rd5
AD8
RDV9
DV4

Vous faites sauter l'A. Nord retourne .  Sud fournit. Vous enlevez leurs carreaux… et vous rejouez  ! Nord fera ses trois levées dans la couleur, et devra revenir en noir, vous donnant une impasse gratuite automatique. Voyez ce qui arrive avec une autre ligne de jeu. Disons qu’après avoir enlevé leurs carreaux, vous faites A puis V. Si Sud possède la D (ce qui n’est pas impossible du tout, Nord pouvant tenir seulement une dizaine de points), il n’aura qu’à retourner pique, et alors, il y a une forte probabilité que Nord possède le R, ce qui fait chuter votre contrat.  Certains joueurs moins rigoureux trouveront, à l’occasion, la D en Nord et le R, ce qui leur procurera 11 levées. Vous passerez à leurs yeux pour une cloche. Expliquez-le le sens de la main s’ils vous la demandent ; sinon, considérez cette épreuve comme une grâce du Tout-Puissant, qui tient à vous libérer d’un attachement à l’opinion d’autrui. Vous êtes en bonne voie spirituelle !

 

 15. E. : A 

 Les enchères :

S

O

N

E

 

P

1

X

P

 

2

3

P

P

 

3

P

4

fin

 

 

 ADV9
975
6
RV654
 

 

 

Rd3
Ad864
A432
3

 








Puis x. Pris du R. Manifestement, Ouest veut une coupe à trèfle. Est devient donc temporairement une main dangereuse.  5, couvrant Est pour que Ouest prenne la main. Sud prend le retour, A, puis ; Sud a toujours un tempo d'avance, Est ne peut aller chercher deux atouts avec sa D,  de même Ouest ne couperait  trèfle qu’avec sa D, si c’est lui qui l’a. On  remarque l’élégance de la situation :  une fois que l’adversaire a coupé un pique, je pourrai faire A,  coupé de mon dernier atout au mort. Le sens de ce problème : éviter la main dangereuse, tout en gardant le tempo.

16. 4  ; E. : R  

2
AV
76454
Rd9876

 

ARDV987
543
82
A

Sud continue de A . Puis R. Laissez filer! Question d'entrée. Il faut pouvoir entrer au mort pour défausser le dernier sur R. Si Sud continue , vous couperez le troisième au mort. Le sens de cette main : vous avez menotté Sur en ne prenant pas De l’A. Son idée est claire : établir au plus vite une levée à cœur. Mais voilà, comme vous ne prenez pas, il peut aussi décider de jouer pique. Qu’à cela ne tienne ! Vous enlevez les atouts, jouez A puis A, et sur le R, vous défaussez votre cœur perdant ! Vous constaterez qu’une majorité de joueurs prendraient de l’A ; certains laisseraient filer mais sans comprendre clairement ce qui vient d’être expliqué.

 

17. 6 par Est ; E. : 2   

AV54
V9875
A93
3

 

RDd9
AR
R
RDV65

9 . R, pris par A de Sud. Retour , pris du d.  coupé, retour 5, car les défenseurs en ont moins, c'est une couleur plus dangereuse que . Il  donc faut l'employer tout de suite, avant la défausse de Ouest.

 

 18. 3SA par Est. Sud a surenchéri de 2  . E. : R  par Sud 

A754
V2
V2
R6532

 

V2
AR64
Ad3
AD98

Laisser filer R  et D, prendre le troisième , sur lequel le déclarant défausse 8   pour débloquer la couleur, afin d'établir les  du mort. Ce problème paraît simple, mais soyez certain(e) qu'à la table, plusieurs le rateraient. Vous pourrez toujours entrer au mort...mais vous devriez, sans déblocage, sacrifier un  au V adversaire, pour la chute du contrat. 

19.  6 ; E. : R

Les enchères :

E

S

O

N

1

1

X

1

2

P

3SA

P

6

fin

 

 

 

ARDV5
-
Dd95432
A

 

92
ARDVd
-
RDd876

 

Tenez-vous bien! Nord coupe et Est surcoupe. Est enlève les atouts, en défaussant... les quatre honneurs  ! Puis, A  et 5. Nord fera son d tout de suite ou plus tard !... Cette main, vous l’avez saisi, souligne d’une manière spectaculaire l’importance de la communication. Le déblocage, ici comme partout ailleurs, constitue un moyen (non une fin) pour permettre aux mains combinées de communiquer.

 

20. 3SA par Est ; E. : 7

32
R
DV965
AR752

 

ARD75
Ad3
d2
983

Le mort prend du R. R, sur lequel le déclarant débloque le 8. Petit   vers le 9. Si Sud est assez fin pour laisser filer, jouer sur les , qui donnent le contrat s'ils ne cassent pas plus mal que 4-2. Vous aurez noté les deux problèmes de cette main : d'abord le jeu de sécurité, à savoir qu'il faut se protéger contre un honneur singleton à , ensuite la cession d'une levée à , pour établir la couleur par conservation des communications.

 

21. 4  ; E. : 4  

72
A53
A73
DVd75

 

ARDVd6
82
d62
A2

Pour un vieux routier du bridge, ce problème n'en est pas un. On prend de l'as de , on vide les atouts, puis A, 2, pour reprendre au mort par l'A pour faire les . Mais combien de débutants n'ai-je pas vu massacrer ce type de main! Ils font tout de suite l'impasse , qui rate, et la défense fait aussitôt sauter l'A. Ils seront alors honteusement bloqués dans leur main avec l'A singleton, sans entrée au mort. Les communications, ça commence à valoir son pesant d’or ?!

22. 3SA par Est ; E. : 6  

762
V94
7654
R75

 

ARV
Rd3
ADVd
AV3

 

Sur l'A de Nord, le déclarant débloque le R ! En effet, il lui faut deux entrées au mort pour faire l'impasse à  deux fois. Encore une fois, les communications. Ici, par déblocage.

23. 6SA ; E. : 5  

A53
A2
AR9876
AR

 

Dd64
RV3
42
DV54

Refusez l'impasse! A , puis AR, AR , x. Ainsi, j'ai débloqué mes , j'ai établi mes , et j'ai une entrée de chaque côté. Si au contraire, je prends l'impasse assurée, je n'aurai plus d'entrée pour faire mes   affranchis. Les communications, c’est important, n’est-ce pas ! Ici, je conserve la communication par refus d’impasse.

24. 5. Vous êtes Ouest. Vous entamez de la D.

Les enchères :

S

O

N

E

 

1

X

2

3

 

4

5

5

fin

 

 

DV864
R2
Vd3
 863 

 

3
AVd
RD76
DVd75

 

 








Sud prend de l'A    et joue x ... Laissez aller! Il s'agit de créer une entrée chez Est avec D, pour qu'il joue .  D’autant plus que vous contrôlez les deux autres couleurs (le déclarant ne peut pas défausser son cœur perdant). Le but : faire en tout 2 et un . Autrement, vous serez mis en main à la fin, et vous devrez jouer les  de chez vous, ou offrir une coupe et défausse à trèfle, car le déclarant éliminera les trèfles puisqu’il se révélera être singleton. D’ailleurs, pour monter si haut, il faut que le déclarant possède une main passablement distributionnelle. Votre partenaire peut-il posséder sept cœurs (auquel cas Sud serait singleton) ? C’est impensable selon les enchères, car alors, Est aurait sauté tout de suite à 4.

 

25. 3SA par Est ; E. : 7   

RD3
Rd3
A9765
d2

 

A764
A2
843
A864

Nord prend par D. Retour . Comment jouez-vous ? Prenez, 3, couvert par le V de Sud, couvert à son tour par A du mort. 5 pour D de Nord, qui retourne , pris de l'A, retour  pour le R de Nord... La main est facile. Voyez-vous comment Nord aurait pu faire chuter ? En débloquant un des deux honneurs sur l'A du mort, afin de créer une entrée pour les  de Sud. Le déblocage, ça se joue aussi en défense.

26. 4  ; E. : R  

743
RD865
AV
865

 

ARV9652
3
92
AR3

 Prenez de l'A, et faites l'impasse à la D . Si elle rate, votre 7  servira d'entrée pour votre honneur  maître pour défausser le  perdant. La communication se fait aussi par des petites cartes !

 

27. 6 par Est ; A

Dd85
ADV9
RV872
-

 

ARV94
642
Ad64
R

 

Coupé au mort. Deux tours d'atout. Ils cassent 2-2. A , 4. Sud joue petit... Mettez le V. Car même si Nord a la D, il ne pourra revenir que , pour une impasse gratuite, ou , pour coupe et défausse. Cette mise en main assure votre contrat. On peut aussi en faire un épisode de communications : je communique avec l’adversaire… un cadeau empoisonné. Si l’adversaire visé n’est pas équipé pour accepter la communication (i.e. si Nord prend de D), le contrat est également assuré.

 

 28. 6 par Est ; E. : 6  

AD5
V3
A95
Ad862

 

Vd4
ARDd962
-
953

 

Jouer le 9, et défausser un   perdant (perdante sur perdante). Car je dois établir les   par coupe, mais mes entrées au mort sont limitées. Soit : prendre le retour  avec l'A, A, A pour défausser mon dernier   coupé haut, V vers l’as (valet au cas où Sud déciderait de couper – ça arrive !)  coupé haut, enlever le dernier atout, et monter au mort par V pour défausser mes deux  sur les   maîtres. On verra que si je prends tout de suite de l'A, pour une défausse , je serai forcé de faire l'impasse à , pour préserver mon entrée au mort. On aura noté aussi que l'avantage du 9 consiste dans le fait qu'il met en main Nord, main non dangereuse. Tout est communication : ici, les mains combinées veulent communiquer efficacement au sujet des trèfles. D’où le moyen de perdante sur perdante. qui permet de surcroît une mauvaise communication du point de vue adversaire (main non dangereuse).


29.   E. : L'inévitable petit   (). 

N

E

S

O

P

1

P

1

P

1SA

P

2SA

P

3SA

fin

 

 

R7
AR42
d965
Vd8

 

V4
853
ADV4
AD97

 

le 2  indique cinq  en Sud (ils jouent 3’-5’ même à SA). Or, pour réussir 3SA, il faut les deux rois mineurs chez Nord. Dans cette hypothèse, Nord aurait fait une surenchère à  avec l'A en plus. Donc je joue R, puis V, etc. Communications toujours : je crée un modèle virtuel par lequel les mains combinées peuvent communiquer efficacement ensemble.

30. 4  ; E. : R  

AD87
D94
Rd9
873

 

RV94
862
AV4
ARD

Puis A, x coupé. Nord avait Vx à . Nord retour . Vous enlevez les atouts, Sud en avait deux et Nord trois. Vous jouez RD. Nord avait deux . Comment assurez-vous le contrat ? ... Jouez vers le R : si Sud fournit la D , pas de problème; sinon, Nord est marqué pour la dame, puisque Sud n'a qu'un (vous savez compter jusqu'à 13!).

 

31. 4 par Est ; E. : D  

A984
d74
R92
RDV

 

RDV65
65
AV8
d98

 

Nord prend du R, retourne A (Valet de Sud), x coupé haut par Est, Sud ne fournissant pas. Trois tours d'atout, Sud n'en a qu'un. R  pris par A  de Sud, qui retourne la couleur troisième  par Est. Tous fournissent... Comment continuer ?...Comme au no 30, il s'agit de compter jusqu'à 13 : Nord a au plus 1. Espérons donc qu'il a le d ou la D singletons, et impasser Sud en conséquence. R, puis impasse à travers Nord.

 

32. 3SA ; E. : 2  (un petit tour et puis s’en va…)

Rd54
96
Rd976
A2

 

A6
A83
DV3
Dd765

 Ça va mal! Où prendre la neuvième levée? Prendre de l'A et jouer...D  ! Si Sud a le R, pourquoi le mettrait-il ? Il est "sûr" de majorer son roi, et ne couvrira donc pas. Vous n'avez alors qu'à faire sauter l'A. Ne pas oublier les quatre degrés, en ordre croissant, définissant la valeur du jour de bridge. Je les ai définis au No 9 du chapitre sur la nature des systèmes : connaissance, expérience, jugement, psychologie. C’est ce quatrième degré, le plus parfait, qui est sollicité ici.
 

33. 4  par Sud ; vous entamez du V , pour A d'Est,... 

 

973
ARD
983
AV64  

 

Rd54
86542
V2
97

 

 

 

 ... qui retourne D pour R de Sud. A, 3, Est ne fournit pas, A  de Sud. A coupé en Sud. R  coupé en Sud. D coupé en Sud...Que faites-vous ?... Sous-coupez ! C'est une forme élégante de retenue. Si Sud continue atout, enlevez les atouts pour majorer les . Si le retour de Sud est , défaussez pour le gain d'Est. Car si vous surcoupez, vous serez mis en main : vous devrez retourner soit atout, dans la fourchette de Sud, soit , que le mort coupera, pour la défausse  en Sud.

34. 4 par Sud ; E. : V. Une des bonnes équipes de quatre de la ville vous regarde jouer cette main, car on vous considère de plus en plus comme ayant du potentiel. Vous voulez impressionner. Le seul problème qui puisse vous préoccuper : où sont AD ? Vous n’avez pas le choix : vous vous ferez un nom si vous réussissez le contrat même si ces deux cartes sont chez Ouest. La main est tirée du Bulletin de l’ACBL, mars 87, p. 75.

                                                                                                                      Dd98765
                                                                                                                      42
                                                                                                                      76
                                                                                                                      A9

                                                                                                                      V43
                                                                                                                      AR7
                                                                                                                      RVd
                                                                                                                      Rd32

Le plan le plus sain consiste à espérer que DV apparaissent doubleton ou tripleton pour pouvoir défausser un carreau du mort. . Donc AR, et  coupé. Est avait DV7. Vous remontez dans votre main par le cœur et jouez le d pour la défausse d’un carreau. Votre seul prolbème, c’est que Est possède le 2 sec, soit une chance sur trois. Car s’il possède un honneur majeur avec le 2, il y aura clash et vous empochez votre butin. Les probabilités vous favorisent donc, car le seul autre problème, c’est que Est possède les trois piques qui restent. Effectivement, Est a R singleton. Vous jouerez avec la grosse équipe. Félictations ! Vous avez tout fait pour réussir malgré l’éventualité, qui s’est avérée, des deux honneurs à carreau chez Ouest.


35. 4 par Sud ; E. : D   

 

 R73
8753
R654
R8

 

 

 

A65
A642
A3
A542

 

Un coup à blanc en atout s'impose. Car si Sud joue A et x , les adversaires joueront un troisième tour d'atout, ne laissant pas assez d'atouts à NS. C'est un des buts du coup à blanc : garder le tempo. Ils reviennent atout, et je coupe de chaque côté. Au total, les défenseurs feront deux  et un . On remarquera que deux jeux carrés dans les mains combinées appellent plus fréquemment des jeux carrées chez les adversaires puisque le nombre de cartes restant dans chaque couleur est moyen.

 

36. 6 par Sud ; E. : 6 

 

 5432
d2
ADV4
A83 

 

 

ARDV
AD6543
R
V2

 

A, et impasse  tout de suite. Ça passe ou ça casse. Trois tours d'atout, R, A, coupé, et trois  maîtres pour défausser les . Le mirage, ici, consiste à déposer le R sur A, pour défausser rapidement un . Mais c'est une illusion, car j'ai absolument besoin de toutes les levées à  pour réussir mon contrat. Ainsi que de l'impasse.

 

37.    (Source : André Trudelle, La Presse, 020405) 3SA. Ouest entame pique. Faites-vous l’impasse indirecte vers votre D ou prenez-vous de l’as ?

 

 

 

AV3
874
Ad83
542

 

 

 

 

Prenez garde de perdre le contrôle de la main ! Question de tempo ! Si vous laissez filer vers votre D, Est prend et revient trèfle. Or, il vous faut encore sortir le R. Et s’il est en Est, vous perdez le contrôle à trèfle… Donc A, A, D. Au pire, vous vous garantissez 9 levées

 
                                                                                                    

D76
ARDV
DV97
AD

 

 

 

 

 

 

 

 

Les quatre mains :

 

 

 

 

AV3
874
Ad83
542

 

d8542
953
42
R87

 

R9
d62
R65
Vd963

 

D76
ARDV
DV97
AD

 

 

 

38. Ouest joue 5 E. : 5  ; vous êtes Sud 

E

S

O

N

1

1

2

4

5

X

fin

 

 

 

 D9
V7
AV86
ARD73 

 

ARd62
AR96
73
d4

 

 

L'ouverture à 1  est du système Précision, elle montre 16+ points, sans rien dire sur les . Nord,votre partenaire, entame du 5 . Vous prenez du R, Ouest jouant le 3. R. Nord joue...la dame!!...

Votre intelligent partenaire essaie de vous crier qu'il y a quelque chose de bizarre et d'urgent à la fois dans cette main. Quoi d'autre qu'absence à   chez Nord ! Votre partenaire veut une coupe. Il reviendra vers votre A pour une deuxième coupe.

 

 39. Sud joue 4  E : 9      

 

 RD
ARDV5
R63
R63 

 

 

A97652
d82
2
d82

 

Nord ouvre d'1, Est contre, et Sud se ramasse à . L'entame du 9 est prise au mort, RD. Ouest avait un petit atout. 5, coupé en Est, Sud défaussant un .  Puis, A, puis 2  pour mettre Est en main. Voyez-vous ce qu'Est aurait pu faire ? Débloquer ces gros  (sous-couper !) pour garder Sud en main ! (Ouest a les deux dames mineures). Ainsi, Sud aurait perdu deux levées dans chaque mineure. En somme, la mise en main d’Est le force à me mettre au mort pour que je puisse faire les cœurs.
 

40. 6  par Sud ; E. : 5 

 

 RV84
AV3
ARD4
AV 

 

 

ADd9
8764
Vd
d83

 

 A, A, A, D  . Défausse des   sur les   coupé. Ouest est mis en main par le , doit revenir   pour une coupe et défausse. En somme, la seule façon de faire le contrat consiste à attribuer deux atouts en Ouest, et un honneur doubleton à , de préférence R, pour la mise en main. Il faut aussi qu'il n'ait pas plus que quatre . On notera cependant qu'Ouest peut faire chuter en débloquant son R au premier tour de .

 

41. 6  ; E. : 5 

 

 Vd3
AR64
AV
9864

 

 

 

ARD42
V2
Dd965
A

 

A. A , montrant 5  en Ouest. A, V pris par R en Est. Retour   coupé par Sud. AR  coupé. Joue les maîtres et défausse les   du mort si Ouest ne coupe pas, ou alors surcoupe. Comprenons qu'à la fin, il y a coupe croisée haute, i.e. les atouts de coupe ne peuvent être surcoupés.

 

42. 3SA par Sud ; E : R   

 

 RDVd9
DV
A764
Dd 

 

 

A
A8765
d83
AV84

 

3SA,après ouverture 1 par Ouest; laisser filer...Et même, ne prendre que le quatrième , pour défausser...vous l'avez deviné : A ! Beau déblocage! Vous videz les . Il reste quatre cartes. Si Ouest a gardé sa cinquième carte de , vous jouez les as ronds, un des rois tombera forcément. S'il a laissé aller son , le mettre en main par la D . Il importe de bien comprendre la relation entre le déblocage et le principe majeur de la communication : je débloque pour mieux communiquer avec une des mains combinées.

 

43. , contré par Ouest ; E. : R (les «petites cartes », autrement appelées spots !)

 

 97
Vd94
R82
7654 

 

 

ARDVd84
-
A53
d83

 

Coupé haut. 8 vers le 9, V pour défausser un  , i.e., perdante sur perdante. Ouest retourne , ils font deux levées à , vous coupez le troisième avec un gros , retour du 4  vers le 7 (atouts 2-2), d : pour réussir le contrat, il faut supposer qu'Est a la D. S'il couvre, vous coupez et montez au mort par R pour défausser un  perdant sur le 9 ; s'il ne couvre pas, vous défaussez votre  tout de suite.

 

44. 3SA ; E. : 6 

 

 AR43
764
AD7
532 

 

 

d96
A98
RVd4
RV7

 

Pris du V. Est est la main dangereuse, il faut à la fois mettre Ouest en main et espérer les  3-3, ou un des adversaires avec DV doubletons. On peut donc jouer AR, et beaucoup de défenseurs en Ouest ne penseraient pas à débloquer. Mais je peux améliorer mes chances : Soit par A, 7 vers V  - et si Ouest produit la D, le laisser en main !...Soit, mais c'est là purement psychologique, et à déconseiller contre des joueurs de gros calibre (… et encore !...) ; jouer petit  du mort, plusieurs Est avec le Valet ne pensant pas de le jouer.

 

45. 3SA par Sud ; petit

 

 Vd4
A75
D2
ADV83 

 

 

A62
R643
Ad98
52

 

 D, couverte par R en Est, pris par A . Il vous faut établir les . Comment vous protégez-vous contre R109x en Est ?   vers le 8  ! Est prend du 9  et retourne . Pris du R vers D, prise par Est, qui retournera ce qu'il veut, vous ferez normalement neuf levées. Sur un retour , glissez de Sud pour assurer deux levées à .

 

46. 3SA ; E. : R 

 

 A532
76
82
ARD43

 

 

96
AR9
AD43
9865

 

Ça paraît de la crème fouettée. Voyez-vous le problème ? les  bloquent. Il faut donc retenir les  ; jusqu'au troisième tour, afin de défausser un   sur l'A. Si, à la deuxième levée, Ouest joue , prenez et jouez un tour de ; à blanc, vous pourrez alors défausser un   sur l'A  une fois au mort au premier tour de .Nous retrouvons le tandem déblocage-communication dans un type de relation moyen-fin.

 

47.  3SA ; E.: d   

E

S

O

N

 

1SA

X

2

3

 

X

3SA

fin

 

 

 

 76
A87
RV2
RV952 

 

 

ADV
R543
D764
A76

 








Vous comptez huit levées... Insurmontable ? Prenez le , montez au mort par A, et jouez... le 2 ! Est est piégé. S'il monte de l'as, il vous donne trois levées à , et votre contrat; s'il laisse filer, vous avez le temps d'établir quatre   avant de vous faire traverser à . Question de tempo, mais avec une subtilité : vous offrez à votre adversaire un cadeau empoisonné. Il prend le tempo, mais au prix d'une levée additionnelle! S’il vous la laisse, c’est votre neuvième levée, car votre arrêt pique est encore là !

 

48. 4 ; E. : R     

 

4
R9
Ad852
RD532  

 

 

A876
ADVd8
DV7
8

 

Laissez aller! Il convient de garder le contrôle de la couleur, avec A vis-à-vis la coupe. Plus tard, couper un , extraire les atouts, puis D. Si Est prend, ou bien il revient A, et je défausserai mes perdantes sur RD, ou bien il revient x, et je ne perds pas de , ou bien il revient , que je prends de l'A, et mes  servent de dépotoir à perdantes. En somme, la seule façon de ne pas perdre deux piques consiste à laisser filer le premier pique. Un des cheminements probables est alors : atout (ils veulent nous empêcher de couper les piques) pris en Sud, qui coupe, puis le dernier pique perdant disparaîtra sur un des deux gros trèfles, qu’il faut jouer maintenant. Ou encore, l’autre cheminement proposé quelques lignes plus haut : déposer les piques perdants sur les carreaux. Mais dans les deux cas, il faut laisser aller le premier pique et couper un pique.


49. 6 ; E. : 9    

 

AV432
d84
Ad8
V8

 

 

 

R98
ARD
RD7
AD54

 

Les deux noires sont dangereuses. La plupart des joueurs essaieraient l'impasse à  avant ( ; vers le valet), mais c'est une erreur stratégique. Car l'atout cache deux problèmes en un : celui de l'impasse, mais celui aussi de la distribution : Si Est a D10xx...! Si bien qu'en commençant par les ,  si cette impasse réussit, je n'ai qu'à faire un jeu de sécurité en  ; (A, 2  vers le 9). Alors que si l’impasse à  rate, je peux toujours me rabattre sur l'impasse . Ce problème est assez fréquent, et souvent mal analysé par le déclarant.

 

50. 4 ; E. : 5    

 

 AV92
AD6
D42
RV2 

 

 

R876
R9
Rd6
D963

 

Sud, qui était un Parfait-Petit-Étudiant, voulut montrer sa maîtrise des jeux de sécurité. Il prend V d'Est avec R, joue l'A  , puis le 2 qu'il laisse filer vers Ouest. Celui-ci retourne , qui lui est retourné pour une coupe. L'A  vient sceller la chute du contrat. Il fallait comprendre que le danger de coupe était prééminent, d'où A , puis R, ce qui fonctionne chaque fois que les  cassent 3-2 (68%), la dite distribution permettant 11 levées chaque fois que la D  est doubleton. Au total, l’avertissement est celui-ci : lorsque l’entame laisse soupçonner une coupe, jouer deux gros atouts immédiatement. Oubliez l’impasse à l’atout.

 

51. 4 ; E. : A

 

 AD
A
97632
ARD85 

 

 

R7543
RDVd3
8
96

 

A , puis continuation R. Vous coupez R ...et...? Excellent problème, qui mesure la puissance de l'analyse, i.e., entre autres, la capacité à distinguer l'essentiel de l'accessoire. Pour faire le contrat, il faut que les atouts divisent pas pire que 4-2. Donc, A  , A, D  prise par R  , et vous défilez les . Ils feront leurs deux atouts quand ils voudront. Une autre ligne de jeu est défendable, mais inférieure : A, AD  , coupé : le danger, ici, réside en ce que vous pouvez être surcoupé par Ouest. Si vous jouez aux IMPs, la ligne de jeu recommandée plus haut est la seule valable; au duplicata, il n'est pas impensable de jouer pour les atouts 3-3 (probabilité supérieure à 36% une fois qu'Est fournit un deuxième ), car si les atouts sont 3-3, vous ferez 12 levées si les  étaient 4-3, et 11 levées si vous surcoupez Est. Cependant, une autre considération devrait faire l'objet de votre pensée : combien d'autres paires, à votre jugement, seront à la manche à , combien seront à la manche à 3SA, combien joueront dans une partielle. Si vous estimez que peu de joueurs joueront à la manche, faites humblement votre 4  par la méthode recommandée, vous obtiendrez un bon résultat.

 

52. 6  ; E. : R

 

 982
-
ARDV84
V432 

 

 

ARD3
d983
d2
AR6

 

Ce problème sera raté par la plupart des joueurs, mais sa simplicité approche des zones intimes de la lumière! Vous comptez 12 levées (Vous pouvez décider que les atouts sont 3-3 et vous ferez 13 levées : une coupe, quatre atouts, six , deux ). Mais si les atouts sont 4-2, vous chuterez avec cette ligne de jeu. D'où le coup à blanc à l'atout. Consolez-vous, il est probable que personne n'y ait pensé aux autres tables. Ainsi, vous protégez contre un retour  en gardant la menace de coupe au mort, et vous prendrez n'importe quel retour pour faire le reste des levées.

 

53. 6 ; E. : V    

 

 A872
ADV
d8
Ad42 

 

 

6
d9852
ARDV76
7

 

Contrat qui paraît étanche. Mais voyez-vous la difficulté ? Non seulement dans l'impasse  (elle rate, retour coupé), mais plus subtilement dans la communication : vous tirez les atouts (ils sont 5-0), puis vous jouez (avec ou sans impasse), Est encaisse son roi et revient . Vous coupez de votre dernier atout ...et vous êtes bloqué au mort! Il faut donc jouer , A, vider les atouts en défaussant DV. Je concéderai un , couperai le retour et ferai le reste. Encore une fois, nous sommes en présence d’un déblocage qui permet une communication nécessaire entre les deux mains, à savoir que la communication négative a été détruite ; elle se fera maintenant vers la seule main fonctionnelle dans les circontances.

 

54.   4 E. : 6   

E

S

O

N

 

1

P

2

X

 

P

4

fin

 

 

 

 84
AVd4
AD52
AD7 

 

 

d3
D9632
RVd83
6

 








L'entame est prise par le V    d'Est. Retour 4 , un singleton évidemment. Vous prenez... et...? Certains penseront à refuser l'impasse (A,). Cette solution fonctionne chaque fois que le R est doubleton ou singleton dans l'une ou l'autre main, soit environ 50% (Un peu moins que 52%, à cause des enchères). Mais il y a une solution beaucoup plus élégante et plus sûre : A, puis D, sur laquelle vous défaussez votre . Vous avez ainsi échangé une perdante sûre contre une perdante (les enchères indiquent que le R  devrait être en Est), mais par contre vous avez coupé les communications entre les défenseurs (« coup du ciseau »).  Car Ouest a montré un honneur à , Est a substantiellement tout le reste. Ainsi, Est ne peut plus redonner la main à Ouest pour une coupe : votre équipe de sabotage a fait sauter le pont des .

  

55. 4  E. : R  

S

O

N

E

 

1

2

3

3

 

4

4

4

fin

 

 

 98
86
AR72
RDV73 

 

 

ADVd7
4
V43
Ad54

 








Gare à la pompe! Suivons le film des événements tels que votre prospective les établit : vous coupez le deuxième , R, impasse , que Ouest ne prend pas...Vous êtes fait! Si vous jouez atout, Ouest prend et vous raccourcit une deuxième fois en atout. Si vous jouez  , un bon Ouest attendra que son partenaire coupe (Il a quatre atouts au roi). La solution : coupez le deuxième du d ! Puis D  . Si Ouest prend, le 9  prend soin d'une continuation . Si la dame tient, jouez maintenant A. Puis les   . Les défenseurs ne feront que deux  ; et un . C'est le même principe que le coup à blanc, avec la variante qu'ici, il faut faire sauter spécifiquement le R d'atout, tout en conservant la menace de la coupe. Ou, autrement dit, nous retrouvons notre thème omniprésent de la communication : vous avez rendu les mains combinées aptes à bien s’épauler, à communiquer en vue d’une victoire.

 

56. 6SA ; E. : 9  

 

 732
AV3
AR4
ARVd 

 

 

AD84
Rd
V9872
D6

 

Attention! Vous avez commis l'erreur sans vous en apercevoir. Vous avez oublié d'ôter la clef du moteur, et de réfléchir à fond avant d'amorcer la randonnée de la main. Vous avez mis nonchalamment le 3 , Est joue la D, rideaux! Vous êtes un mort en sursis. Car vous avez besoin de trois entrées pour les  (au cas où Ouest en ait quatre à Dd ; le jeu se déroulerait ainsi : A , D    , V ... qu'Ouest ne couvrirait pas !). Il faut donc jouer le V. Est couvre, vous prenez du R, mais votre d vous servira de troisième entrée. Subtile, le bridge, n’est-ce pas…

 

57. 3SA ; E. : 6    

 

 Dd863
R
943
AR754 

 

 

72
A98
ARD42
982

 

Faut-il jouer les   ou les  ? Les carreaux produiront plus facilement que les trèfles. Cependant, si vous commencez par les carreaux, vous allez dégarnir les piques dangereusement. Donc, jouer   : A, et comme Est joue V, débloquer le 9  (déblocage d'une carte intermédiaire! La jouissance est complète !), puis petit   vers le 8, pour faire l'impasse en sens inverse plus tard. Mais attendez! Ouest, fieffé renard, comprend le manège et vous concède le 8. Qu'à cela ne tienne! Vous jouez un coup à blanc en , afin de maintenir le lien avec Sud, car l'A sera votre neuvième levée. Communication, communication, tout n’est que communication !

 

58. 4  ; E. : R  

 

 743
R96
A65
d942 

 

 

ARd96
A854
7
AR7

 

 

 A. A. Coup à blanc à . Prenez le retour, R. R, A. Si l'un de ces deux est coupé, ce sera la D  maître. Et alors, votre quatrième sera coupé au mort par le 7. Ceci est un excellent exemple de coup à blanc, dont l'opportunité fréquente échappe généralement à la plupart des joueurs. On pense au coup à blanc seulement pour l'atout. Dommage ! Méditez cet exemple...

 

59. 4 ; Ent. D Tiré de la chronique de André Trudelle dans La Presse, 4 décembre 2001

 

 

 AV
R92
RV8764
AR 

 

9753
DV76

D9763

 

d
A854
A952
Vd54

 

RD8642
d3
Dd3
82

 

 

D pour le roi et l'as. Est retourne la couleur pour le valet de Ouest, qui rejoue la couleur pour le 9 du mort. Sud défausse un carreau. As et valet d'atout. Il veut maintenant revenir dans sa main pour purger les atouts : petit carreau. Est prend de l'as, et voyant que son partenaire n'en a pas, rejoue la couleur pour la coupe et la chute du contrat. Sud peut-il faire mieux ? Que Oui ! Un coup élégant s'offre à lui. Sur le troisième coeur, il défausse un trèfle. Puis, A et R coupé ! Il peut maintenant vider les atouts adversaires. Il perdra deux coeurs et un carreau pour la réussite de son contrat. L'imagination au pouvoir ! Soit l’art de créer des entrées aussi originales que nécessaires ! La communication, on s’en souvient ?...

Retour au plan
Retour au système d'enchère
Suite à Conventions offensives